Règles de reconnaissance et exécution des décisions d'un Etat dans un autre Etat et le projet de contrat pour la vente internationale de marchandises (en termes Incoterms F)

Examen international pour droit privé.

ferdibobe@yandex

Sommaire

1. nbsp; nbsp; nbsp; Règles de reconnaissance et l'exécution des décisions d'un Etat sur le territoire d'un autre государства...................................................................................................... 3

2. nbsp; nbsp; nbsp; Créer un projet contrats pour la vente internationale de marchandises, définissant entre autres les suivantes conditions: ....................................................................... 9

a) la loi applicable;

base b) de livraison à l'un des conditions groupe «F» pour les «Incoterms» (Dans le texte de l'accord révéler son contenu);

c) la clause d'arbitrage.

Liste литературы............................................................................................... 21

1. Règles pour la reconnaissance et l'exécution des décisions des tribunaux Un Etat sur le territoire d'un autre État

La suivante sera considérée règles de reconnaissance et l'exécution des décisions judiciaires d'un Etat sur le territoire d'un autre État contenues dans les immunités juridictionnelles.

immunités juridictionnelles:

· nbsp; nbsp; nbsp; nbsp; judiciaire l'immunité (immunité d'intenter une action devant un tribunal étranger);

· nbsp; nbsp; nbsp; nbsp; immunité de la mesure provisoire;

· nbsp; nbsp; nbsp; nbsp; immunité de l'exécution d'un jugement [1].

Dans un sens général se réfère aux immunités juridictionnelles que le retrait de l'Etat et ses organes de la juridiction d'un autre État, à la suite, sans le consentement de l'Etat ne peut pas le poursuivre en un tribunal étranger de saisir ses biens par le biais de l'avant la sécurité pour une réclamation ou exercice des mesures coercitives pour se conformer à la décision de la cour un autre Etat. Les trois sous-espèces immunités énumérés appelle parfois et l'immunité judiciaire dans le sens le plus large. Il convient de noter que lois sur l'immunité modernes de certains pays, bien ensemble immunité limitée, part encore l'immunité juridictionnelle effective (Ce est à dire, l'immunité judiciaire au sens étroit) et de l'immunité des mesures d'exécution. Par exemple, dans les Actes de l'Australie, la Grande-Bretagne, le Canada est présumé que l'accord État étranger à la juridiction locale subordonnée ne signifie pas consentement en utilisant des mesures de sécurité avancées et application décision du tribunal.

Immunité d'intenter une action est généralement appelé l'immunité judiciaire au sens strict du mot. En d'autres termes, Ce type d'immunité signifie, avant tout, le manque de compétence État tribunal étranger. Chaque État a le droit de demander au tribunal, c.-à-lui-même pour faire un recours devant le tribunal d'un État étranger à la physique ou entité. Toutefois, la déclaration de la demande à l'Etat devant un tribunal étranger, il est généralement impossible à moins que l'Etat lui-même n'a pas accepté de subordonner la compétence de l'Etat.

Ce consentement peut être exprimé acte individuel, ce est-délivré spécifiquement par rapport à ce cas. Par exemple, l'art. 57 de la loi de la Hongrie sur établit de droit international privé que «le tribunal hongrois ou tout autre organe judiciaire sont habilités à une procédure contre un État étranger ou son exécutif, autorité administrative ou autre, ou représentant diplomatique, est à l'abri, ou toute autre personne, doit être à l'abri de Compétence hongrois si l'État étranger de lever l'immunité ».

Un tel refus immunité peut également être déclarée par le procédé général, par exemple, dans un bilatérale accord. Par exemple, le contenu de certaines des dispositions de l'accord ci-dessus entre la Fédération de ...


1 - 11 | avant

Publications similaires:


© 2014–2015 materiel-pedagogique.com | E-mail