Notes sur les parties du discours

Bogatyreva I.I.

Partie discours - un fantasme ou réalité objective linguistes existant

Varkala. Hlivkie shorki

Pyryalis par Nef.

Et borogoves hryukotali,

Comme outgrabe myumziki.

Glock kuzdra Steck budlanula bokra et kurdyachit bokrenka.

Non chance que ces notes sur les parties du discours commence par les lignes ci-dessus appartenant Mathématicien et écrivain anglais Lewis Carroll (traduit par Dina Orel) et Linguiste russe L.V.Scherbe académicien respectivement. Dans les deux cas, l'invention de l'auteur est fondamentalement basé sur la même idée: inexistants dans la langue du morphème racine (ce était un fruit de l'imagination de scientifiques) rejoint affixes absolument réels (suffixes) - que dérivationnelle et flexionnelle; mot ainsi obtenu alignés dans une certaine (bien défini) pour le bon de commande de la langue grammaticalement correctes propositions adoptées dans le respect des lois dans cette langue coordination et de contrôle.

Compréhensible Si ces propositions de russophones? De toute évidence, oui. Si quelqu'un diront que ce ne est pas tout à fait clair sens de ces phrases, ces objections adversaire sera évidemment comme suit: chacun de nous imagine différente Kuzdra ou borogoves, bokra ou Nauvoo; " Budlanula" - est faite par bokra rapport à quelque chose de douloureux (comme coups de pied) ou, au contraire, agréable (Licked dans la gratitude, comme un chien ou un chat); " Hryukotali" - est ressemblait à un stimulus désagréable à l'oreille ou audience, elle a béni, etc.

Réponse sur une telle objection en suivant la même logique: sont-ils tous des locuteurs natifs, dire le mot «chien», vous représenter ce chien aussi? Tout pour être bien si ils lèchent? Peut-être quelqu'un préfère dans ce cas, qu'il (Bien sûr, pas très douloureux) des coups de pied? Les mêmes sons (par exemple, violon) causer des personnes différentes ont différents sentiments, les émotions et les associations. Si nous détourner l'attention de la façon dont nous semblons ces ou d'autres créatures étranges et leur actions, et tournent exclusivement aux situations décrites dans ces lignes, puis, sans doute, tous les orateurs russes comprendre et interpréter ces situations et des événements sur même.

Pourquoi t-il se passer? Parce que nous sommes tous unique et cohérente déterminer la masse une variété de choses:

Qui a fait l'objet (shorki, borogoves, myumziki, kuzdra) et qui opposer (et son bokra Cub bokrenok) d'une action;

Qu'est qualités possédées par l'objet (ou était-ce hlivky Glock);

Action (Pyryalis, budlanula) ou d'un processus (Varkala) nous avons facilement distinguer de son signe (Steck);

comprendre quelle action a été prolongée dans le temps (hryukotali, kurdyachit), et certains - unique (budlanula);

et même voir à ce que l'action ne pense pas que le sujet (Varkala).

Et Nous trouvons tout cela pour la raison que chaque mot inventé par un certain dûment rempli et occupe une place particulière dans une phrase en particulier, entrer chez ceux ou d'autres relations avec d'autres tels inventé le mot.

Le sur la base de l'union des mots dans une certaine partie du discours?

Donc nous sommes maintenant convaincus que les parties du discours - ce ne est pas simplement un concept introduit linguistes, pratique pour décrire des phénomènes linguistiques, mais objectivement existante la réalité et même quelques signes de ces pièces identifiées de la parole, à savoir: attention à la sémantique des mots communs appartiennent à la même partie du discours, pour les rôles qu'ils jouent dans le cadre de la proposition.

Essayons maintenant identifier et d'examiner plus en détail les principes et les critères par lesquels ou des mots sont combinés ensemble et sont considérés comme repré...


1 - 9 | avant

Publications similaires:


© 2014–2015 materiel-pedagogique.com | E-mail