Langues germaniques indo-européennes propose

langues germaniques ont émergé à la suite de développement indépendant de l'un des groupes de dialectes indo-européennes base de la langue. Dans le système phonologique, structure grammaticale et le vocabulaire Langues germaniques de nombreuses fonctionnalités héritées de langue indo-européenne État. D'imaginer plus clairement que dans un tout-allemand, puis en certaines langues germaniques ont survécu en période indo-européenne, et que développé sur le sol allemand, examinons brièvement ces fonctions indo-européennes, Méthode historique comparative restauré à l'aide externe et reconstruction interne.

accent

L'accent dans l'Indo-européenne différait par deux caractéristiques: il est caractérisé par la voix augmenté (de tonalité) sur l'un des syllabes. Cela se appelle l'accent tonique, ou de la musique, en contraste dynamique ou expiratoire associé à la force de l'expiration (Comme dans la plupart des langues germaniques modernes et en russe): mercredi Skr. v aacute; rah «cercle» - var aacute; h «choix»; rp. t eacute; de ​​segment 'mos,' pièce ' - Tom eacute; «la coupe» de «forte». Le terrain était phonologique importante, ce qui est. e. effectué une caractéristique distinctive. Sur la base de ces faits, ainsi que Informations sur certains des langues baltes et slaves, comparative et historique la linguistique suggère que l'accent tonique est caractéristique Période indo-européenne.

La deuxième caractéristique de l'accent indo-européenne était qu'il était libre, ce est à dire. e. peut tomber sur ne importe quelle syllabe (voir. Les exemples ci-dessus).

Dans un accent tout-allemande remplacé gratuitement accent, fixe à la première (root) syllabe.

Ce est seulement en comparant les faits de différents indo-européenne et Langues germaniques, ainsi que sur la base de certains modèles de développement Langues germaniques, on peut conclure que l'accent mis dans l'original allemand était également libre. Accent tonique a fait place à dynamique. Actuellement temps accent tonique est observée en suédois et norvégien, ainsi que certains dialectes danois. Mais la question de savoir si l'accent tonique va dans Langues scandinaves aux Etats indo-européennes dans le sillage des restes teutoniques ouvert.

Voyelles

Pour fin de la période indo-européenne peut être restauré le système de phonèmes de voyelles, composé de cinq courts et cinq longs. Ils peuvent être représentés par le schéma suivant, reflétant leurs signes:

voyelles ascenseur supérieure: II uu

voyelles transport moyen: EE oo

voyelles ascenseur inférieure: AA

En plus des voyelles ci-dessus, était aussi voyelle courte [ə], qui se produit dans syllabes atones, et était associé à l'alternance Ablaut voyelles longues. Cette voyelle est connu comme le «primum de couture" et se traduit par la Sanskrit comme i, et dans d'autres langues indo-européennes -. Ainsi

La fréquence et l'importance de (charge fonctionnelle) ces voyelles indo-européenne ne était pas le même. Le mémoire principale phonèmes de voyelles étaient E et O, ont participé dans le séquençage. Voyelle A est plus rare. Voyelles et i U alternance en position avant avec i sonore de voyelles et u. Propre voyelles longues étaient E, O, A, I et U, et tout aussi brève i et u, étaient quelque chose comme voyelles syllabiques, sonoristic comment neslogovye i et u.

Dans un tout-allemande maintenir la distinction entre court et voyelles longues, mais leur système est donc changements importants se sont produits qui Ceci suggère que le changement de voyelle allemand.

Les changements les plus importants se produisent dans le système voyelles courtes. Changements phonèmes indo-européennes ne ont pas touché et seulement - indo-européenne A=germe, et: mer. Lat. «champ» ager...


1 - 8 | avant

Publications similaires:


© 2014–2015 materiel-pedagogique.com | E-mail